Passer au contenu principal

Comment et combien puis-je emprunter ?

Investir dans l’immobilier est une démarche importante et complexe. Il faut savoir évaluer la rentabilité du bien et garantir les risques locatifs. La Banque de Savoie vous présente les différentes étapes de ce projet, les clés pour le sécuriser et vous aide dans sa réalisation.

Contracter un prêt immobilier


Les étapes clés pour contracter un prêt immobilier

Si vous avez besoin d’un financement dans le cadre de votre projet immobilier, il est recommandé de contacter votre banque le plus tôt possible. Votre conseiller réalisera ainsi des simulations vous permettant de connaître avec précision votre capacité d’endettement. Il vous faudra ensuite déterminer votre apport personnel. Là encore, les conseils d’un professionnel seront très utiles pour trouver le bon équilibre entre la diminution du coût de votre crédit grâce à cet apport et la conservation d’un minimum de liquidités afin de faire face aux imprévus de la vie.  Enfin, pour constituer votre dossier, vous devez fournir différentes pièces justificatives liées à votre état civil (livret de famille, contrat de mariage…) et à vos revenus (bulletins de salaire, avis d’imposition…).

 

 

Quand prendre contact avec sa banque pour un prêt immobilier ?  

Le moment adéquat pour prendre contact avec sa banque dans le cadre de la mise en place d’un prêt immobilier c’est le moment où un compromis de vente a été signé. Maintenant nous conseillons de travailler en amont de la signature de ce compromis de vente de façon à pouvoir apporter des informations au client tant sur sa capacité d’épargne et donc de remboursement que sur les modalités de mise en place d’une acquisition immobilière compte tenu des impacts juridiques, économiques et financiers.
A l’occasion de cet entretien nous pouvons effectuer des simulations ce qui permettra au client d’avoir un plan de financement adapté à son budget et de fixer les limites de ses capacités de remboursement pour pouvoir s’orienter correctement sur son investissement. 
 
                     

Comment la capacité d'endettement d'un futur acquéreur se calcule-t-elle ?

La capacité d'endettement d'un futur acquéreur va être appréciée par rapport à deux ratios :
Le premier ratio étant le coefficient « charge/  ressource » qui est le rapport entre les charges sur les ressources et qui est retenu communément à hauteur de 33%.
Il reste néanmoins un ratio théorique qui permet de vérifier que l’emprunteur ne va pas s’endetter au-delà de ce qui est raisonnable.
Un deuxième ratio qui est tout aussi important est le quotient familial qui correspond au reste à vivre pour le foyer fiscal. C’est en fait le montant des ressources déclarées auquel on aura retranché le montant des charges. Dans les charges on prendra les charges de prêts dans le cadre du montage que l’on va mettre en place, y compris les charges d’impôts ; divisées par le nombre de personnes étant dans le foyer.
 
 

Quel apport personnel prévoir ?

L’apport personnel c’est l’ensemble des fonds disponibles et justifiés qui pourront être apportés lors de la mise en place d’un dossier sans avoir recours à un prêt. Néanmoins on prendra en compte les prêts réglementés du type « épargne logement » ou les prêts sociaux du type « prêt à taux zéro » qui peuvent être intégrés dans le cadre de l’apport personnel.
L’apport personnel propre du client revêt un aspect relativement important par rapport à la présentation du dossier car il démontre que le client a une capacité d’épargne suffisante et préalable, ainsi qu’une bonne gestion de sa trésorerie. De plus, cet apport personnel permet de diminuer le coût du crédit.
Il convient toutefois de trouver un équilibre entre l’utilisation de cet apport personnel, qui va engendrer la détermination du coût financier et conserver un minimum de liquidité pour faire face à des imprévus à venir.  
 
  

Quelles sont les pièces à fournir pour obtenir un prêt ? 

Les pièces à fournir pour présenter un prêt sont à la fois liées à la nature de l’opération et au profil du client.
Néanmoins, on va retrouver un tronc commun à l’ensemble des prêts immobiliers  :
- documents qui ont trait à l’état civil du client (justificatifs concernant l’ état civil, le livret de famille,  jugement de divorce,  contrat de mariage, attestation de propriété, si succession….) ;
- pour les revenus, on demandera le dernier avis d’imposition, les 3 derniers bulletins de salaires, autres revenus avec justificatifs adéquats, déclaration de revenus foncier, déclaration 2035, produits financiers… et, s’il y a lieu, une déclaration de situation patrimoniale ;
- pour les charges, il faut réunir l’ensemble des échéanciers des prêts autres que celui sollicité, les contrats de prêts, locations financières, ou d’autorisation, Les relevés mensuels sur 3 mois des comptes personnels.
 
Concernant l’opération proprement dite, il faudra se munir du contrat de réservation, de la promesse de vente ou du compromis de vente. Si la nature de l’opération n’est pas un achat immobilier, par exemple, si c’est le financement d’une soulte alors il faudra apporter un projet d’acte de la part du notaire décrivant l’opération qu’il conviendra de financer.

Dans le cas d'un projet de construction, il faudra également fournir : le contrat de constructeur, le Permis de Construire, l'attestation de propriété du terrain…
 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller